La neurostimulation électrique transcutanée (TENS)

Principe de fonctionnement de la neurostimulation électrique transcutanée (TENS).

La neurostimulation électrique transcutanée est une technique antalgique non médicamenteuse qui utilise les propriétés d’un courant électrique transmis au travers d’électrodes placées sur la peau.

Son fonctionnement repose sur :

la théorie du ” gate-control développée par Melzack et Wall en 1965 lorsque la stimulation est utilisée à  une fréquence élevée (entre 80 et 100 hertz, > entre 80 et 100 stimulations par seconde).

la libération de neurotransmetteurs antalgiques (en général des endorphines équivalent de morphine naturelle locale) lorsque la fréquence d’utilisation est basse (2 à 3 stimulations par seconde).

Dans certaines pathologies viscérales avec un dysfonctionnement d’origines neurologiques (hyperactivité vésicale par exemple) la fréquence de stimulation idéale se trouve entre 10 et 20 Hertz

Indications du TENS.

 

Contre-indications du TENS :

– Patient présentant des troubles psychiatriques sévères.
– Patient porteur de stimulateur type pace maker
– Méfiance sur la région cervicale antérieure, sur les sinus carotidiens.
– Sur l’abdomen chez la femme enceinte.
– Sur une région anesthésiée.

Mode d’utilisation.

Voici un petit film d’explication pour le patient (lien).

Sur les appareils de neurostimulation à visée antalgique, plusieurs programme sont disponibles les plus simples utilisant soit des fréquences hautes soit des fréquences basses. Les autres programmes mixtes de façon variable fréquences haute et basse. Les appareils de neurostimulations sont également utilisés pour traiter certains troubles urinaires.

Voici un exemple de programmes disponibles dur un appareil de TENS puis sur un appareil de traitement des troubles urinaires et ou digestifs :

  • P1 GATE CONTROL 100 Hz – douleurs neuropathiques (placements des électrodes sur le trajet nerveux ou directement sur la zone douloureuse)
  • P2 GATE CONTROL 80 Hz – douleurs neuropathiques (placements des électrodes idem)
  • P3 ENDORPHINIQUE 2 Hz – placement des électrodes en paravertébral ou directement sur la zone douloureuse : contractures, lombalgie, cervicalgie, fibromyagie….
  • P4 GATE CONTROL 80 Hz (canal1) + ENDORPHINIQUE 2 Hz(canal 2) : lombosciatagie , névralgie cervico-brachiale – placement des électrodes : canal 1 sur le trajet nerveux et canal 2 sur zone douloureuse ou en paravertébral
  • P5 TENS SEQUENTIEL (10 min gate control 100 Hz + 20 min endorphinique 2 Hz) – placement des électrodes sur la zone douloureuse.
  • P6 STIMULATION HAN (Gate Control 100 Hz et endorphinique 2 Hz, alterné toutes les 3 secondes) – permet de coupler les 2 techniques pour un effet rapide et un post-effet plus long dans les cas de douleurs aigües – placement des électrodes sur la zone douloureuse (diminution des effets d’accoutumance)
  • P7 TENS BURST 2HZ – mêmes pathologies que le programme 3 mais stimulation souvent ressentie comme plus confortable que le 2 Hz classique.
  • P8 TENS MODULATION DE FREQUENCE – la fréquence est modulée entre 2 et 80 Hz de manière aléatoire. Cette technique permet d’éviter l’accoutumance aux programmes Gate control P1 et P2
  • P9 EXITOMOTEUR – renforcement musculaire : amyotrophie, prévention amyotrophie
  • P10 GATE CONTROL 80 Hz dynamic® lente sensation de massage et diminution de l’accoutumance,nécessite 4 électrodes ne pas croisé canal 1 et 2.
  • P11 GATE CONTROL 100 Hz dynamic® rapide (frottements)
  • Avantages des programmes P10 et P11 :
    • Effet de mouvement limitant fortement le phénomène d’accoutumance
    • Confort de stimulation nettement amélioré, consommation électrique divisée par 2.
    • gate control le plus proche du gate control naturel du massage (P10) ou du frottement manuel (P11)
    • travail sur les 2 canaux (4 électrodes placées sur la zone douloureuse) indiqué pour traiter lombalgie, lombosciatalgie
    • travail sur 1 seul canal (2 électrodes) pour traiter les tendinites, pour une sensation d’aspiration
    • Conseil : utiliser impérativement 4 électrodes pour obtenir un effet de vague massante qui se déplace entre les 4 électrodes
  • P12 TENS HAUTE FREQUENCE (400 Hz) – utilisé dans les douleurs neuropathiques lorsque la stimulation avec 100 Hz n’a pas d’effet antalgique. Souvent ressentie comme moins confortable que le gate control classique 100 ou 80 Hz.
  • U1 GATE CONTROL SENSITIF (80 Hz – 60 μs) pour le traitement des zones sensibles cutanées du visage, les mains, kit d’arnold
  • U2 TENS Basse Fréquence 10 Hz (180 μs) pour le TRAITEMENT DES NAUSEES (Le positionnement des électrodes peut se faire sur les points d’acupuncture au niveau du poignet, par exemple une électrode sur le point PC6 à l’intérieur du poignet, et l’autre électrode sur le point TE5 à l’extérieur du poignet. Renseignez-vous auprès de votre équipe soignante pour plus d’informations).

 

Protocoles de traitement de l’incontinence urinaire par stimulation du SPI (Nerf tibial postérieur) :Urostimspi

  • U1 : Neurostimulation du SPI à 15 Hz, sur 150 μs
  • U2 : Neurostimulation du SPI à 14 Hz, sur 210 μs
  • U3 : Neurostimulation du SPI à 10 Hz, sur 200 μs
  • U4 : Neurostimulation du SPI à 50 Hz, sur 200 μs
  • U5 : Neuromodulation (théorie du gate control). Stimulation à 80 Hz, sur 200 μs. Protocole anti-douleur par neurostimulation du SPI (gate control) pour le traitement des douleurs pelvi-périnéales, pelviennes, pudendales…
  • U6 : Traitement de l’instabilité vésicale avec sonde à 10 Hz, sur 300 μs.Protocoles classiques excitomoteurs en traitement de l’incontinence avec sonde vaginale ou anale (par stimulation musculaire) .
  • U7 : Traitement de l’incontinence d’effort avec sonde à 60 Hz, sur 300 μs 20.
  • U8 : Traitement de l’incontinence mixte avec sonde à 20 Hz, sur 300 μs.
  • U9 : Neuromodulation du SPI (Protocole Oralia) à 10 Hz, sur 600 μs. Protocole de traitement de l’incontinence anale par stimulation du SPI (NTP) :.
  • U10 : Traitement excito-moteur à 50 Hz, sur 300 μs. Protocole de rééducation musculaire.

Tous les programmes sont basés sur des séances de traitement de 20 minutes.

Exemple de placement des électrodes dans une douleur post zostérienne.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
Nbre de voies : …………………………………2
Voie/courant de stimulation : ……………….0-100 mA
Nbre de programmes :……………………….10 + 10 modifiables et programmables
Formes de stimulation :……………………….Continue et intermittente
Largeur d‘impulsion : …………………………50-600 μs ( réglable )
Fréquence : ……………………………………..1 à 120 Hz
Minuterie : ………………………………………Oui
Alimentation :…………………………………..Accumulateurs intégrés NI-MH rechargeables
Dimensions (l x h x p) : ……………………..120 x 60 x 30 mm
Poids : ……………………………………………Environ 200 g
MISE EN ROUTE
Choix des Programmes alt
En appuyant sur la touche »P« vous pouvez sélectionner le programme que vous souhaitez. Ceci est possible seulement en mode déverrouillé. Pour faire défiler les programmes appuyer sur la touche »P« autant de fois que nécessaire pour arriver au programme choisi. Vous pouvez revenir au numéro de programme précédent en appuyant sur les touches »alt« des canaux.
Mise en route de la stimulation
Placer tout d’abord les électrodes sur la zone définie par votre thérapeute, puis relier les câbles aux électrodes (toujours 2 par câble de sortie) puis à l’appareil. Vérifier le choix du programme et si nécessaire modifier avec la touche »P« ( voir ci-dessus «choix des programmes» ) puis lancer la stimulation en appuyant sur la touche »alt« du ou des canaux branchés aux électrodes (toujours 2 électrodes par canal).
Réglage de l’intensité
Vous réglez l’intensité souhaitée pour une stimulation agréable en appuyant sur les touches de modifications »alt« du ou des canaux. Le niveau d’intensité s’affiche à l’écran pour chaque canal. Ce niveau est réglable entre 0 et 100 mA. Si les électrodes sont mal branchées, l’intensité ne se laisse pas régler au dessus de 10 mA et revient automatiquement à zéro. Pour baisser l’intensité appuyer sur la touche »alt« du ou des canaux concernés.
Post operative chronic pain